Biography

[ biography ]

Mat de peau, Saïti est habité par la musique. Encore gamin, ce franco-guadeloupéen chante à tue-tête, Le « Walkman » greffé aux oreilles ! Plus tard, il plonge dans l’univers musical des Jackson Five, Earth Wind & Fire, Goerge Duke, Cap band , Bob Marley, James Ingram et bien d’autres encore…

Il a 21 ans, quand sa dulcinée lui offre une guitare qu’il va rapidement apprivoiser. Un soir d’automne, une rencontre inattendue sur une scène parisienne va faire basculer sa vie musicale. Premiers tours de chant avec Alexis Weibel, dit « le bookmaker », son mentor et frère de musique disparu tragiquement en 2015.

En 2008, Saïti auto-produit « En perdre la raison », son premier album ! Beau mélange des genres : Bossa, Reggae, Pop et Funk.

La Funk ! Sa révélation ! Son addiction !

Saïti découvre la scène puis revient en studio et peaufine son apprentissage musical.
Il apprend la basse, le piano, la batterie et prend des cours de chant. Dans la foulée, il se met à écrire et à composer.

Une collaboration artistique nait avec Chris Cannamela, son bassiste de l’époque, qui va l’initier aux subtilités de l’harmonie.

« Showcase » arrive à point nommé pour marquer la nouvelle orientation de Saïti.

Et déjà un deuxième album en préparation. Il sera à la fois Funk-Electro, Soul, Disco avec des textes français et anglais !

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn